L’écoute de la Radio au Canada

22/02/2017 par Newsmeeting

L’OTM est un organisme récent (début des années 2000) qui a été créé par la CBC/Radio-Canada, le radiodiffuseur public du Canada. L’Observateur de Technologies Médias est principalement un sondage réalisé deux fois par an auprès de 12 000 canadiens anglophones et francophones qui permet à ses initiateurs de mesurer l’impact des nouvelles technologies médias, de leurs utilisations et leur adoption par le public. Cette étude régulière informe par exemple sur l’évolution de la consommation de la télévision sur les différentes plateformes, en linéaire ou en replay, et pour ce qui nous intéresse plus, des nouveaux modes de consommation de la radio.

Après chaque vague, l’OTM publie des rapports qui sont aussi fournis aux autres diffuseurs et à toutes les entreprises abonnées, concernées par la consommation des médias. A l’occasion de la Journée Mondiale de la Radio, Radio-Canada vient de communiquer sur le sujet, en présentant un résumé du dernier Media Technology Monitor, nom du rapport de l’OTM.

On peut donc affirmer que les canadiens sont toujours très attachés à la radio « traditionnelle » puisqu’ils sont toujours 89% à écouter des radios FM et AM (contre 91% il y a 10 ans, ce qui montre que l’érosion du media hertzien analogique est très faible en regard de la progression des technos numériques).

Sur la totalité du temps passé à l’écoute du média, 66% de la consommation concerne la radio hertzienne FM et AM, 8% les flux internet de ces mêmes radios et 26% de l’audio online (webradios, podcasts, musique en streaming et YouTube).

Et parmi les auditeurs des radios online qui écoutent les flux internet des radios traditionnelles, 58% écoutent le flux de radios locales de leur lieu d’habitation, 26% d’une radio locale d’une autre ville et 16% d’un autre pays.

On le voit donc, petit-à-petit, les auditeurs adoptent la diffusion numérique mais très souvent au profit des stations traditionnelles qu’ils connaissent et apprécient. Pour cette Journée Mondiale de la Radio, Radio-Canada voulait certainement montrer que malgré tout ce que l’on peut entendre ou lire ici et là sur les modifications importantes de consommation des médias, la radio est relativement préservée. Le numérique est donc souvent considéré par les auditeurs comme une nouvelle façon d’écouter, mais cela n’engendre pas une désaffection du média au profit d’autre chose.

Alors, comme disent nos cousins québécois, « inutile d’être sur le gros nerf, les auditeurs ne sont pas prêts de virer boutte pour boutte »… !

Frédéric Courtine

 

Le site de l’OTM :

https://mtm-otm.ca/Home

 Le site de Radio-Canada

http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/

 

 

Laisser un commentaire